Projet GeoLyon
Connexion

Présentation générale du projet

L’ambition de ce projet est de créer un véritable centre de ressources cartographiques conçu comme une structure de diffusion et d’information, fondé sur une accumulation et une capitalisation des données dynamiques. Il n’implique en aucune manière une centralisation de la donnée en un lieu précis et correspond à la mise en cohérence de la métadonnée et la mise en place d’un accès simple et unifié pour tous les documents. Il s’adresse à l’ensemble de la communauté scientifique avec deux types de partenariat : l’un régional par la participation des équipes de recherche dépendant des Universités de Lyon2 et Lyon3 (Il est souhaité à terme d’associer les fonds documentaires gérés par l’observatoire/Lyon1, par l’ENS et par l’ISH) ; l’autre international dans lequel s’inscrit l’Institut Français du Proche-Orient (IFPO) dont la plus grande partie du fonds documentaire cartographique complète les collections, spécia- lisées dans le Proche et Moyen Orient et les pays méditerranéens, gérées à la MSH-MOM. La mise en place d’un système fédératif, via Internet, doit permettre aux partenaires associés à ce programme, de recenser de manière très détaillée les ressources disponibles afin de les documenter et de les mettre en ligne. Ainsi, la diffusion de ces documents doit s’adres- ser en priorité, aux équipes de recherche (ayant droit/accès) en respectant les droits d’auteur. Une diffusion élargie à un public scientifique plus large est à mettre en place, avec l’appui des services juridiques de Lyon/2 et du CNRS.

Les résultats attendus

La mutualisation des fonds cartographiques des partenaires

Les partenaires du projet disposent en propre d’importants fonds cartographiques (environ 19 000 titres pour Lyon 2, 30 000 titres pour Lyon 3 (répartis entre le CRGA et la cartothèque du service Commun de Documentation, sur deux sites différents) et 6 758 titres pour la MOM .Ce potentiel de mutualisation des fonds représente une ressource sans équivalent sur le site de Lyon et à l’échelle du grand Sud-Est français. Complémentaires en dehors du territoire métropolitain, les documents antérieurs à 1900 (réunis depuis la création de la faculté des Lettres dans les années 1830, avec un très gros apport après la création de l’Université de Lyon en 1896) représentent plusieurs milliers de titres. En raison de l’éclatement des structures universitaires, le fonds original a été divisé en plusieurs collections reparties entre Lyon 2 et Lyon 3. Après des années d’efforts suivis des personnes qui en étaient chargées, et avec des moyens très limités, il n’est qu’en partie inventorié, et selon des modalités hétérogènes. A cela s’ajoutent les 12 000 titres enregistrés à l’IFPO, répartis sur les sites de Damas, Beyrouth et Amman (la comparaison des collections de cartes entre l’IFPO et la MOM est en cours). 6 Ce projet a pour vocation d’agréger d’autres collections conséquentes, comme le laissent penser les premières réactions et prises de contact informelles qu’a généré la constitution de ce dossier (Lyon 1, CEA : Centre des Etudes Alexandrines).

La constitution d’un centre de ressources cartographiques commun

Dans un premier temps, il est prévu la mise en place d’un (des) serveur(s) en ligne, d’abord ouvert aux chercheurs et aux partenaires de l’opération. Les droits relatifs à la propriété physique des documents, à leur propriété intellectuelle, et à leur mise en ligne le cas échéant auprès du public, seront dûment respectés. Les services juridiques compétents seront consultés autant que de besoin sur ces questions.

L’élaboration d’un mode de diffusion via les portails des bibliothèques

Les informations documentaires de catalogage devront être également diffusées par les portails des bibliothèques des établissements. Afin que leurs utilisateurs soient informés des ressources disponibles, les webmestres auront la possibilité de moissonner les informations mutualisées dans le corpus constitué. Il est à noter que, dans le domaine de l’archéologie, le réseau Frantiq (Koha), auquel appartient la bibliothèque de la MOM, permettra l’enregistrement et la consultation des ressources cartographiques. Dans la mesure où ce portail propose un entrepôt de stockage des données ainsi qu’un moissonnage par le portail du TGE Adonis (HUMA-NUM), le projet collaborera directement à la définition d’un service OAI.

Les dernières cartes

Les laboratoires impliqués

UMR 5133 – Archéorient

  • Le porteur du projet : M. Yann Callot, prof. à l’Université Lyon2 et chercheur à la MOM (UMR 5133 – Archéorient, Environnements et sociétés de l’Orient ancien)
  • Directeur de l’unité : Emmanuelle Vila (lettre en annexe).

USR-MOM 3439

  • Resp. scientifique : Anne Schmitt ( directrice USR-MOM) avec la collaboration des membres des services de l’USR impliqués dans ce projet : (P. Desfarges, B. Morandière, M. Rousset, G. Charpentier, D. Laisney, M-H Barrière).

UMR 5600

  • Resp. scientifique : Bernard Gauthiez (prof. à l’univ. Lyon3) - UMR 5600 (Axe C Lyon2 - Environnement Ville Société) - L’UMR 5600 regroupe au niveau du PRES les équipes du Centre de Recherches en Géographie et Aménagement (Lyon3) et de l’Institut de Recherches Géographiques (Lyon2).
  • Direction de l’Unité : J. Y Toussaint UMR 5600 : Université Lyon2 – Université Lyon3 – ENS Lyon – INSA Lyon – Université Jean Monnet Saint Etienne - ENTPE-

USR 3135 - IFPO (Institut Français du Proche-Orient)

  • Resp. de la cartothèque : Philippe Vezie (CNRS à l’IFPO de Beyrouth).
  • Direction de l’IFPO : François Burgat. - L’IFPO a pour objectif la mutualisation de ses collections, avec l’identification univoque des objets numériques, la numérisation patrimoniale des fonds documentaires et la définition d’un process commun à la MOM, en vue d’un archivage numérique de longue durée des documents.
Identification